Apprendre la photo : Comment fonctionne l’appareil photo ?

La photographie n’a jamais été aussi populaire que ces dernières années. Grâce au progrès technique, notamment du côté des appareils photo et avec la démocratisation des appareils photo numériques et surtout des appareils reflex, tout le monde peut s’improviser photographe. Toutefois, pour pouvoir prendre des clichés dignes de professionnels et régler l’appareil photo comme il faut, il est préférable de connaitre, ne serait-ce qu’un minimum sur le fonctionnement de cet appareil. Tout sur le fonctionnement de l’appareil photo.

Les éléments constitutifs de l’appareil

De manière générale, les appareils reflex numériques (et argentique) sont composés d’une quinzaine d’éléments, parmi lesquels figures : l’œilleton, la griffe destinée au flash et autres accessoires, la bague de mise au point manuelle, la bague de focale, le diaphragme, la lentille externe de l’objectif, le groupe de lentilles pour la focale, le groupe de lentilles pour la mise au point, l’obturateur mécanique, le capteur numérique, le bouton de prise de vue ainsi que l’écran de contrôle du paramétrage et d’autres boutons.

Selon le modèle d’appareil reflex, d’autres éléments peuvent s’ajouter à ceux-là. Mais tous ces éléments permettent à l’appareil de fonctionner correctement et suivant le réglage, de prendre des clichés d’une qualité optimale.

Le fonctionnement de l’appareil reflex

Lorsque l’utilisateur déclenche le processus en appuyant sur le bouton de prise de vue, le miroir à l’intérieur de l’objectif de l’appareil reflex se lève, permettant ainsi au capteur de capter la lumière. Parallèlement et durant toute la durée de la capture d’image, l’œilleton s’assombrit. Ce phénomène est visible la nuit ou dans les endroits faiblement éclairés.

Prendre la photo

Une fois que le miroir est levé, chaque partie du capteur se découvre les unes après les autres sous l’action de l’obturateur mécanique. La vitesse d’obturation et la durée peuvent être réglées dans les paramètres de l’appareil reflex. A noter que les obturateurs sont généralement composés de deux rideaux permettant d’obtenir des vitesses allant de 1/4000s à l’infini pour un appareil reflex réglé sur le mode « Bulb ». Pour les modèles haut de gamme, la vitesse d’obturation minimale peut être de 1/8000s.

En se découvrant, les différentes parties du capteur laissent la lumière pénétrer dans l’appareil reflex, à travers l’objectif. Le jeu de miroir contenu dans l’appareil, ainsi que les réglages prédéfinis par l’utilisateur permettent de capturer l’instant. Il en résulte une image numérique.

Le réglage

Sur un appareil reflex, l’image visible dans l’œilleton n’est pas l’image finale, ni même ce que le capteur affiche en temps réel. Ce qui signifie qu’il ne faut pas se fier à ce que l’on peut voir dans l’œilleton, mais s’assurer du bon réglage de l’appareil. Le plus gros du réglage se situe au niveau du mode d’ouverture du diaphragme. Ce mode d’ouverture diffère selon le type d’objectif que possède l’appareil reflex. De manière générale, les objectifs varient de f/1 à f/32.

L’ouverture du diaphragme se règle en mettant l’appareil reflex sur le mode « priorité d’ouverture ». Pour pouvoir régler la vitesse d’obturation, il faut régler l’appareil sur le mode « priorité vitesse ».

A lire aussi  : Comment choisir un micro USB ?